Retour à translucide.info

Un long cauchemar : déchirement et décollement de rétine
(texte sous la photo)

Voici ce que l'on voit pendant des semaines (photo et copyright Noël Podevigne)

Le 17 mars 2008 à 13 heures 45 je vois mon ophtalmo car j'avais une petite tache grise qui me gênait à l'oeil droit. Une demi heure après elle m'annonçait que j'avais un déchirement et un décollement de rétine.

Le lendemain matin j'étais opéré en urgence, c'est une opération assez lourde sous anesthésie générale.
Ensuite pendant huit jours on m'a demandé de dormir assis ! Impossible de lire, écrire, de regarder un écran, de conduire et cela a duré pour moi huit semaines. Encore aujourd'hui près de neuf semaines après j'ai du mal à conduireet je préfère voir ma femme ou quelqu'un d'autre prendre le volant.

Ce qui est curieux c'est que personne ne m'a dit combien de temps durerait la convalescence (en fait personne ne le sait exactement), personne ne m'a dit que le corps serait épuisé et que les premiers temps je dormirais jusqu'à 16 heures par jour, on a vraiment l'impression d'être passé chez un mécano et après de ne plus exister. Je remercie le mécano quand même d'avoir guéri mon oeil.

Bien sûr tout le monde vous dira "oui mais aujourd'hui tu vois clair". C'est vrai mais imaginez-vous le matin avec devant vous une journée totalement vide d'activité. Chaque fois que je téléphonais à la clinique, c'était pour m'entendre dire "oui mais pour certaines personnes c'est plus long que pour d'autres", réponse lapidaire, manière de vous envoyer promener sur les roses....
Je vous raconte cela, non pas pour me plaindre, mais simplement pour que si un jour vous avez une petite tache dans l'oeil, courez sans perte de temps, voir votre ophtalmologiste, faites-vous opérer si cela est nécessaire mais sachez à quoi vous attendre.

Par contre tout cela a du bon parce que pendant toute cette période vous pouvez réfléchir sur vous-même, penser aux autres, vous apercevoir de ceux qui sont présents et ceux qui sont "absents", faire ainsi le tri dans votre tête et revoir ainsi votre système relationnel.

Je crois que pour moi un des plus beaux jours fut le 1er mai quand j'ai pu recommencer à lire (Milenium ! 3 volumes).
Donc si cela vous arrive, sachez que le chirurgien a priori fait un excellent travail, mais qu'après il va nous falloir compter que sur vous-même et ceux qui vous sont réellement proches comprendront votre énervement, parfois votre abattement, parfois vos sautes d'humeur.

À l'inverse si vous êtes confrontés à quelqu'un qui a ce genre de problème ne lui dites pas : « tu as de la chance dans quelques semaines tout sera terminé pour toi et tu recouvriras complètement la vue ».
Petit détail aussi, faites très attention, le chirurgien ne s'occupera que de votre oeil or un des médicaments utilisés : l'atropine peut faire très mauvais ménage avec votre système urinaire et que de nombreuses complications peuvent s'ensuivre donc, surveillez cela, n'hésitez pas si vous avez des problèmes àappeler un autre médecin (urologue).

Ce qui est bizarre aujourd'hui c'est que la plupart des médecins sont hypers spécialisés, par exemple pour l'oeil il y a celui qui s'occupe de la rétine, un autre de la macula, un autre de la myopie, un autre de la cataracte... En soit ceci n'est pas mauvais car l'opération sera parfaitement réalisée, mais d'un autre côté en tant que malade vous avait l'impression que vous n'existez pas dans votre globalité. Alors, prenez sur vous, écoutez votre corps, apprenez à gérer un temps qui passe très lentement. C'est aussi une occasion dans la vie de faire le point sur soi-même.

Vous avez lu jusqu'au bout ! Bravo ! Merci de me donner votre avis (si vous le désirez par courriel : phgenvo@free.fr )

14475